Présentation des armes

ACTUALITES

Le Fleuret

Historique

Egalement arme d’estoc, le fleuret fait son apparition au XIIème siècle à l’initiative d’un français, Charles Besnard, comme arme d’apprentissage de l’épée. Pour mettre en sécurité les tireurs, l’arme fait l’objet de quelques aménagements : lame quadrangulaire plus flexible que la lame de l’épée, pointe émoussée, mouchetée comme une fleur, d’où elle tient son nom.
Le fleuret se développe entre le XVIIe et le XIXe siècle à la faveur de la multiplication des salles d’armes ouvertes par des militaires en retraite. Après l’interdiction des duels, il devient une pratique sportive. Deux écoles s’affrontent : l’italienne et la française. C‘est finalement la seconde qui s’imposera en publiant la première divers traités sur la technique.
 

Actuellement

Le fleuret est une arme d'estoc où l'on respecte la convention, c’est à dire des règles qui régissent les actions afin de déterminer qui aura la touche. Il faut donc avoir la priorité et toucher sur la surface valable (sur le buste) pour avoir le point.
 

L’épée

Historique

Descendant direct de la rapière qu’utilisait d’Artagnan, dont elle a conservé la lame effilée triangulaire, l’épée est une arme d’estoc (on porte la touche avec la pointe). Ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que l’arme des duels devient une arme sportive. Et il faudra attendre 1985 pour que les compétitions féminines soient adoptées.

Actuellement

Tout le corps est surface valable, le premier qui touche marque. S’il y a touche en même temps, il y a coup double, chacun marque un point. Il en résulte de longues phases d’observation entre les adversaires : c’est une arme très tactique. L’épée est pratiquée à l’entrainement comme en compétition à l’électrique (support permettant à l’arbitre de voir qui touche).
 

Le sabre

Historique

Arme d’estoc, de taille et de contre-taille, le sabre permet de porter des touches avec la pointe, le tranchant et le faux tranchant de la lame, ce qui en fait une arme très rapide et très physique longtemps utilisée par les cavaliers lors des croisades. Originaire d’Italie, le sabre sportif s’est développé au début du XXe et a été dominé par les Hongrois pendant cinquante ans.

Actuellement

La surface valable comprend toutes les parties du corps situées au-dessus de la ceinture. Comme au fleuret, c’est une arme de convention qui se pratique à tout âge.

 

Les Mousquetaires du Val D'Europe - Escrime

deux tireurs au fleuret